HORAIRES  

Médiathèque 

Mardi

Secteur Jeunesse
10h00-12h00
14h00-19h00
16h00-19h00
Mercredi 10h00-18h00
Vendredi 10h00-18h00
Samedi 10h00-17h00

Pendant les vacances scolaires le secteur jeunesse est ouvert le mardi de 10h à 12h et de 14h à 19h

Cyberbase

Mardi 14h00 - 19h00
Mercredi 13h00 - 18h00
Vendredi 13h00 - 18h00
Samedi 13h00 - 17h00

Artothèque

Mardi 14h00 - 19h00
Mercredi
Samedi (en temps d'expo)
10h00 - 18h00
13h00 - 17h00

Possibilité de rendez-vous du mardi au vendredi selon disponibilités. 
 


Médiathèque F. Mitterrand, place Charles Ottina
Rens. 04 81 92 21 50 |
Nous contacter NOUS CONTACTER

MON COMPTE
N° de carte :
Mot de passe :

Bibliothèque numérique
Artothèque
Cyberbase

 

 

Les coups de cœurs

Livres, disques et films,
retrouvez régulièrement les coups de cœur de l'équipe de la Médiathèque.

 

AVANT LE BOULEVERSEMENT DU MONDEAVANT LE BOULEVERSEMENT DU MONDE

Claire MESSUD Gallimard.2019

Après le bouleversement du monde, il y a trois femmes : une mère malmenée par la guerre et la maladie, qui a perdu son mari, une partie de son corps, et tout espoir en l’humanité.
Et ses deux filles : Virginia et Emmy, deux sœurs désunies par leur rivalité et leur destin.

L’une s’échappe aux Antipodes, en Australie, l’autre se réfugie dans la bigoterie et le célibat tout en veillant sur sa vieille mère.

Au mitan de leur vie, leurs certitudes s’effondrent : la réussite sociale et familiale d’Emmy s’achève par un divorce dévastateur, tandis que Virginia doit faire face à son licenciement, au cynisme de sa mère et aux questions lancinantes auxquelles Dieu reste sourd.

Tandis qu’Emmy se retrouve touriste à long terme sur l’île de Bali, rencontre des compatriotes hauts en couleurs et aux mœurs dissolues, sur une autre île, celle de Skye, beaucoup moins avenante par son climat et la rudesse des autochtones, Virginia erre avec sa mère sur les traces d’un passé effacé.

Avec un humour caustique, l’auteure décrit des personnages savoureux et dignes d’une comédie noire et acide.
On retiendra aussi le sens de l'expression balinaise qui donne son titre au livre, « Avant le bouleversement du monde », qui signifie : avant l'arrivée de l'homme blanc...
 


 

Des orties et des hommesDES ORTIES ET DES HOMMES

Paola PIGANI. Ed. Liana Lévi 2019

La petite Pia vit son enfance durant les années 70 dans une ferme des Charentes, que ses parents, modestes immigrés italiens, tentent de faire vivre au jour le jour.
Années de joie parmi sa fratrie et ses amis, entourée des grands-parents, de la « Nonna » qui lui apprend à faire cuire la soupe d’ortie. Bonheur de vivre parmi les animaux aussi, qui ont dans le récit une place importante. Années de tristesse, au constat du dépérissement de la ruralité et au moment de l’entrée dans la grisaille du pensionnat, chez les religieuses.
Cette enfance, sûrement celle de l’auteur, est magnifiquement retransmise par des images d’une fulgurante poésie, un langage capable de porter les sensations et les sentiments, sans jamais rentrer dans une nostalgie rétrograde.
Paola Pigani nous fait la grâce de partager ces moments et touche au cœur par sa générosité et sa parole.


 

RENDEZ-VOUS AVEC LES ARBRES EXTRAORDINAIRES DE FRANCE

Georges FETERMAN .- Belles Balades éditions. 2018 Cote 582.16 FET

Partez à la découverte de près de 120 arbres, tous plus remarquables les uns que les autres. Les plus vieux, les plus imposants ou encore les plus insolites, racontent une partie de notre histoire, colportent des légendes, incitent à la contemplation.
Pour chaque arbre, un plan d'accès permet de le situer précisément.
Naturaliste passionné, Georges Feterman a exploré les coins et recoins de France pour livrer une édition revue et augmentée par de nouvelles photos, de nouveaux textes et des plans d'accès de son ouvrage .
 

 



Trois fois la fin du mondeTROIS FOIS LA FIN DU MONDE

Sophie DIVRY, Notabilia. 2019.

A l’âge de 22 ans,  Joseph Kamal est jeté en prison, après une tentative de braquage qui coûte la vie à son frère. Pour ce jeune homme sans casier, qui a eu le malheur de s’embarquer dans une mauvaise combine,  la colère du deuil est redoublée par l’horreur de la détention: Joseph est rongé par  l’humiliation permanente des matons, par  la violence des caïds et par la promiscuité des cellules. Seule une catastrophe nucléaire met fin à cet enfer : à la faveur d’une évasion collective permise par l’explosion, Joseph recouvre une étrange liberté, dans la zone contaminée  désertée par les rescapés. Commence alors le temps de la survie et de la reconstruction  intérieure, grâce au travail physique et à l’immersion  dans la nature. Mais peut-on tenir longtemps dans un monde vide d’humains ?  Découpé en trois parties comme autant d’actes d’une tragédie, le roman de Sophie Divry revisite avec brio le thème de la robinsonnade et  notre attraction très contemporaine pour le « survivalisme ». Inlassablement, l’auteur interroge les paradoxes de l’époque, partagée entre pulsions sécuritaires et désir de retour à la nature.

 


 


 

 

À la ligne. Feuillets d’usine. À la ligne. Feuillets d’usine.

Joseph PONTHUS, La table ronde. 2019.

Quand il vient s’installer avec son épouse en Bretagne, Joseph espère reprendre très vite son statut de travailleur social et son métier d’éducateur. Mais c’est sans compter le chômage qui règne dans le secteur… Pour protéger son couple précarisé, Joseph pousse la porte d’une agence d’intérim. Il travaillera à la chaine, pour payer les factures, pour amener un peu d’argent, pour vivre, tout simplement. Usine de crevettes, d’abord, puis cuisson des bigorneaux, décorticage de mollusques et enfin découpe de viande à l’abattoir : Joseph le littéraire, Joseph le rêveur, met le pied dans un univers cru, physique, éreintant. Mais tellement digne et solidaire! Sur sa ligne d’usine, lui reviennent les chansons et les poèmes des artistes éprouvés ou émus par des vies laborieuses : Apollinaire, Cendrars, Trenet. Héritier de cette musique, le voilà qui compose des feuillets en prose, matérialisant le souffle court et vivant qui reste aux travailleurs de l’ombre, à ceux des hangars, à ceux qui remplissent les camions. Et si la réponse à un monde du travail toujours plus précarisant nous venait de la poésie?


 


 

Les InséparablesLES INSÉPARABLES :Simone Veil et ses sœurs

Dominique MISSIKA. Editions du Seuil. Cote B VEI

Des trois sœurs Jacob : Madeleine, Denise et Simone, on connait surtout la dernière sous son nom d’épouse, puisqu’il s’agit de Simone Veil.
Toutes trois sont rescapées des camps de la mort, Auschwitz pour les unes, Bergen-Belsen et Ravensbrück pour l’autre. Mais jamais elles ne reverront leur mère, pas plus que leur père et leur frère Jean . C’est sur cette fratrie exemplaire, ces « inséparables », que l’historienne Dominique Missika se penche. Rapatriées en mai 1945, les sœurs vont devoir affronter le grand vide, l’absence de leur famille aimante, cultivée et joyeuse. Affronter aussi l’impossible compréhension du nouveau monde après l’horreur.
Dans ce récit poignant, Dominique Missika éclaire la jeunesse des filles Jacob à Nice, et raconte la difficulté de certains déportés à trouver une place dans la France de l’après-guerre. Elle nous rappelle aussi que Denise Vernay, moins connue que Simone, a été une combattante inlassable de la mémoire de la Résistance et de la déportation.




 

ROISSY TIFFANY TAVERNIERROISSY

Tiffany TAVERNIER. Editions Sabine Wespieser. 2018

Dans le microcosme agité de l’aéroport, elle circule d’un terminal à l’autre. Petite fourmi parmi les autres, sa valise à roulettes et son manteau élégant comme laissez-passer, elle engage la conversation avec les uns et les autres, dont elle est sûre que jamais elle ne les reverra. Elle est une « indécelable », qui cache son état de SDF, échappe jour après jour au contrôle des caméras et des vigiles, s’endort dans les recoins insoupçonnés et se lave dans les toilettes de l’immense bulle qu’est Roissy.
Frappée d’amnésie, cette femme peut endosser tous les noms, tous les rôles, imaginer tous les voyages et donner le change. Jusqu’au jour où elle rencontre un autre régulier des lieux et déboussolé de la vie : lui guette l’arrivée du vol Rio-Paris abîmé en mer quelques années plus tôt, et dans lequel sa femme a perdu la vie.
De cette rencontre, naît la possibilité d’une autre histoire, et peut-être le retour à la réalité.
Ce roman poétique et rempli de personnages attachants issus d’un monde particulier : sans abris, mais aussi personnels de l’aérogare, médecins des rues… nous rappelle notre humble condition humaine, que le sort peut si rapidement bouleverser.
 



 

NOS YEUX FERMESNOS YEUX FERMÉS

Akira SASÔ. Editions Pika Graphic. 2017. Cote BD SAS

Lorsque Chihaya rencontre Ichitarô, c’est parce qu’elle bute sa canne d’aveugle et le fait tomber…Cela pourrait laisser présager du pire pour les deux personnages principaux de ce manga.
Pourtant, la jeune fille en colère, aux sourcils toujours froncés et qui fait pleurer les bébés jusque dans les bras de leurs mères, va peu à peu céder à la curiosité, puis à l’attirance qu’elle éprouve pour ce beau jeune homme serein et déterminé. Ichitarô, malgré son handicap, se débrouille mieux qu’elle pour se faire des amis et arpenter la ville !
Il faut dire que Chihaya assume sa part de misère : jour après jour, elle subit un travail dur et dévalorisant, son père, alcoolique, insupportable et violent qui a fait fuir son épouse, les fins de mois difficiles sans un sou pour manger…
Ichitarô et Chihaya arriveront-ils à « voir le monde » de la même façon, les yeux fermés et le sourire aux lèvres ?
Ce manga, signé par l’un des maîtres du genre, nous entraîne dans une très belle histoire, où l’humour sauve toujours du tragique, et où les images prennent toute leur place dans un format inhabituel et très lisible
 



LE BRACELET ANDREA MARIA SCHENKELLE BRACELET

Andrea Maria SCHENKEL. Editions Actes Sud. 2018

Connue pour ses romans noirs historiques, Andrea Maria Schenkel avec Le Bracelet, a cette fois conçu une vaste fresque historique de Munich en 1938 à New York de nos jours, en passant par la Shanghaï de l'occupation japonaise pendant la deuxième guerre mondiale. Une saga très dense, un peu déroutante tant que le puzzle ne s'est pas reconstitué et ceci n'arrive que dans les toutes dernières pages. Emouvant périple à travers le vingtième siècle, sur le passé qui ne disparait jamais….



MA TRES GRANDE MELANCOLIE ARABEMA TRES GRANDE MELANCOLIE ARABE

Lamia Ziadé, Editions P.O.L. 2017

Un livre singulier mais ô combien passionnant sur un siècle d’histoire et de fureur au Proche-Orient.
« Ton voyage dans le deuil et la destruction ne fait que commencer. Il va être funèbre et merveilleux tu entres dans l’histoire du Proche-Orient » pour sa première visite qui commence à Tyr au Sud Liban.
Dans ce livre se côtoient des ruines, des martyrs, des miliciens, des dictateurs et une foule de personnages hauts en couleur et d’histoires oubliées. Lamia Ziadé raconte avec une émotion poignante et une rage palpable toute la beauté et la violence de ce Proche-Orient que les occidentaux ont dévoyé, qu’elle aime tant, et qu’elle nous fait aimer jusqu’à nous faire ressentir cette très grande mélancolie…
 

 



IDAHOIDAHO

Emily RUSKOVICH. Ed. Gallmeister. 2018

Qu’est il réellement arrivé à la famille de Wade ce jour terrible où disparaissent dans la forêt ses deux petites filles de 6 et 9 ans, May et June ?
Ann, sa nouvelle épouse, ne le saura jamais, mais elle prend en charge de façon obsessionnelle la douleur et la mémoire de son mari.
Elle tente aussi d’approcher Jenny, la mère, qui purge en prison une peine indicible et insondable.
Dans le cadre somptueux et sauvage des montagnes de l’Idaho, qui donne son titre au livre et permet des évocations magnifiques, nous suivons le récit inoubliable et troublant de ce premier roman, construit comme une enquête psychologique, par petites touches évanescentes.
Saluons donc cette traduction de l’éditeur Gallmeister, grand découvreur de littérature américaine des grands espaces !
 

 



ZOULEIKHA OUVRE LES YEUXZOULEIKHA OUVRE LES YEUX

Gouzel IAKHINA. Ed Noir sur Blanc. 2017

Portrait magnifique d’une toute petite femme animée d’une énergie hors du commun, « Zouleikha ouvre les yeux » nous plonge dans le quotidien des années 30 en pays Tatare.
Mariée au puissant Moutarza de trente ans son ainé, Zouleikha est l’esclave docile de son mari et de son acariâtre belle-mère. A la religion musulmane qu’elle pratique ardemment, se mêle l’animisme des peuples des forêts. Hélas, rien de tout ça n’empêchera, dans ces temps troublés et violents, que les bolchéviques s’emparent de leurs terres, tuent son mari et déportent hommes et femmes du village.
Dans son périple en train puis en bateau, pour rejoindre la lointaine Sibérie, Zouleikha survivra avec d’autres compagnons d’infortune. Ensemble, ils fonderont à la sueur de leur front la colonie soumise au goulag, encadrée par le lieutenant Ignatov, bourreau et prisonnier lui aussi du destin de ceux qu’il accompagne.
Un roman d’aventure et d’humanité, somptueux et grandiose, digne des grands romanciers russes !
 

 



EST-OUESTEST-OUEST

Pierre CHRISTIN. Philippe AYMOND. Ed. Dupuis. 2018

Les scénaristes de BD en panne d’inspiration vont pouvoir se jeter sur « Est-Ouest » (Aire Libre), dernier ouvrage du légendaire Pierre Christin, mis en petites cases par le non moins talentueux Philippe Aymond. Derrière une couverture que n’aurait pas reniée Enki Bilal à l’époque de sa collaboration avec Christin, on découvrira quelques moments d’anthologie au sujet de la vie d’un scénariste en quête de l’histoire qui tue.
A la lecture de cette autobiographie, Christin raconte ses différentes rencontres avec les grands noms de la BD, qu’il a accompagnés le temps de quelques albums. Le ton est précis et les détails, quelquefois, sans concession pour l’époque. Entre le Far West américain pour Giraud et les quatre coins du bloc de l’Est pour Bilal, la lecture de cet ouvrage démontre qu’on n’écrit pas « Partie de chasse » ou « Valérian » de JC Mézières en restant collé devant Google…
 

 



 

VOUS N'ETES PAS VENUS AU MONDE POUR ETRE SEULSVOUS N’ETES PAS VENUS AU MONDE POUR RESTER SEULS

Eivind Hofstad EVJEMO. Ed. Grasset. 2017

Une semaine après le terrible massacre des jeunes norvégiens sur l’île d’Utoya, en juillet 2011, Sella et son mari regardent de loin comment survivent leurs voisins, éplorés par la mort de leur fille.
Dans ce petit lotissement calme qui reflète le bonheur domestique, comment les autres familles peuvent elles participer au deuil?
Sella, qui revient sur son propre passé non dénué de drame, cuisine des brioches destinées à manifester sa solidarité, mais il faut franchir le pas, frapper à la porte... Dans son roman à l’écriture hyperréaliste, l’auteur norvégien Evjemo nous fait pénétrer au cœur d’une société qui est encore loin d’affronter ses démons.
Evjemo a été l’auteur invité dans le cadre des Assises Internationales du Roman le 24 mai 2018 à l’Artothèque de Saint-Priest.
 

 



UNE FEMME DANS LA NUIT POLAIREUNE FEMME DANS LA NUIT POLAIRE

Christiane RITTER. Ed Denoël. 2018

C’est en 1933 que Christiane Ritter, jeune autrichienne de 36 ans, quitte le confort de la « civilisation » et son statut de ménagère, pour s’installer dans l’un des endroits les plus inhospitaliers, au pôle nord, sur les côtes du Spitzberg.
Son mari, déjà sur place, l’a incité par courrier à venir découvrir la beauté des paysages .
Il a juste « oublié » de mentionner la constance des terribles tempêtes, le thermomètre qui descend à - 35, la vie à trois dans une cabane de 9m2, la lutte quotidienne pour chasser son repas et tenter d’échapper à la folie qui guette, au plus sombre de la nuit polaire….
Mais Christiane, première femme à vivre cette expérience entre extase et survie, nous séduit par sa relation à la nature, décrivant l’aurore boréale qui enflamme le ciel et le renard polaire qui se laisse apprivoiser…
Un récit de l’extrême qui n’a pas pris une ride, à lire sous la couette pour oublier le froid !
 

 



LA SAGA DE GRIMRLA SAGA DE GRIMR

Jérémie MOREAU Ed. Delcourt. 2017

La saga de Grimr raconte le passage à l’âge adulte d’un petit garçon roux doté d’une force colossale, dans l’Islande sauvage du 18ème siècle. Grimr voit sa famille disparaître suite à l’éruption d’un volcan. Il est alors recueilli par Vigmar personnage pas forcément des plus fréquentable. Jérémie Moreau s’est inspiré de plusieurs épisodes de l’histoire du pays, notamment le maintien sous le joug danois qui a plongé le pays dans une profonde misère économique. Dans cet album, les paysages sont d’une beauté à couper le souffle mais aussi sombres et dangereux comme le volcan. A la fois conte initiatique et récit épique, la saga de Grimr parle aussi de valeurs telles que le courage, la volonté et la ténacité. Cette Bande Dessinée a obtenu le Fauve d’Or au Festival d’Angoulême 2018.

 


 


 

BUG LIVRE 1BUG. Livre 1

Enki BILAL . Editions Casterman. 2017

Bug est le nouveau récit d’anticipation d’Enki Bilal, premier volume d’une trilogie.
Dans un avenir proche, la terre est confrontée à une panne généralisée. Le monde numérique vient de disparaître, comme aspiré par une force indicible.
Un homme, seul, malgré lui, se retrouve dans la tourmente planétaire…
Après avoir traité de sujets politiques (les Phalanges de l’Ordre Noir, Partie de chasse), de destins dictatoriaux et de rêves d’immortalité (La trilogie Nikopol), de cauchemars obscurantistes prémonitoires (Cycle du Monstre), et de planète recadrant les humains (Trilogie du coup de sang), Enki Bilal nous prive de notre addiction digitale en nous plongeant, non sans une certaine dérision, dans une monde de désarroi et d’enjeux multipolaires…
 

 



Ce qu'on entend quand on écoute chanter les rivièresCE QU’ON ENTEND QUAND ON ECOUTE CHANTER LES RIVIERES

Barney NORRIS. Editions du Seuil. 2017

Titre poétique et magnifique, à l’image de ce roman choral qui réunit fugacement cinq personnages, « Ce qu’on entend quand on écoute chanter les rivières » se déroule de nos jours à Salisbury.
Dans cette petite ville du sud de l’Angleterre, près de sa cathédrale moyenâgeuse et non loin du site mystérieux de Stonehenge , survient un accident de la route qui va nous faire rencontrer des vies simples et pourtant riches de sentiments et d’émotions.
Au croisement des routes, on rencontre Rita ; elle a tout perdu dans sa vie : son mari qui l’a rejetée comme un paquet de linge sale, son fils, qui ne veut plus avoir de liens et méprise son éternelle situation de vieille célibataire, vendeuse de fleurs et d’herbe à l’occasion.
On croise aussi Sam, le tendre adolescent, qui fait l’apprentissage lumineux de l’amour en même temps qu’il apprend la grave maladie de son père.
Quant à George, l’amour qu’il portait à sa femme qui vient de mourir l’emporterait presque avec elle dans la tombe.
Il y a aussi Allison, qui attend dans l’angoisse le retour de son mari militaire, parti en mission en Afghanistan. Elle se questionne sur sa place dans le monde et se sent prête à tromper sans passion son mari, pour retrouver du sens à sa vie.
Et tout en haut de son observatoire, il y a Liam, qui ressemble à s’y méprendre à l’auteur omniscient…Un auteur d’une rare maturité, qui aborde la diversité des vies et des sentiments, des situations sociales et psychologiques, sans jamais nous plonger dans le noir, mais dans la poésie du quotidien.
 

 


 


 

 

CETTE CHOSE ÉTRANGE EN MOI.

Orhan PAMUK. Editions Gallimard. 2017. Cote R PAM

Jeune anatolien venu s’installer à la fin des années 1960 en bordure d’Istanbul, Mevlut Karatas appartient à la caste invisible des vendeurs ambulants et des habitants de bidonville. Par tous temps, le garçon sillonne la ville avec trente kilos entre les épaules, criant pour attirer l’attention de ses quelques clients.

A l’intérieur d’un tel quotidien, l’amour frappe comme un coup de canon. Il suffit à Mevlut d’un regard croisé pendant un mariage, d’un simple prénom entendu, pour nourrir une passion épistolaire de trois ans avec une parfaite inconnue. Mais que faire lorsque, après avoir enlevée la jeune fille chez son père, comme tout amoureux turc qui se respecte, on découvre qu’il y a eu erreur sur la personne?

Ohran Pamuk, à son habitude, évoque avec force tendresse un destin formidable caché sous la plus humble apparence. Il nous rappelle, que les rêveurs, les tendres, ne sont pas voués à la disparition, et même, qu’ils offrent un point de vue de grande finesse sur l’histoire contemporaine.

 


 

 

L'ART DE PERDRE ALICE ZENITERL’ART DE PERDRE

Alice ZENITER. Editions Flammarion. 2017

Le prix Goncourt des lycéens 2017 a été fort justement attribué à cette auteure déjà remarquée pour ses précédents romans.
Car c’est avec un grand talent de conteuse qu’Alice Zeniter nous raconte la saga de trois générations d’une famille venant d’Algérie et installée en France, de celles qu’on appelle « les Harkis », terme qui concentre toute l’incompréhension, voire la haine face à une population ignorée.
Ali cultive les oliviers de sa Kabylie natale, au retour d’une guerre dans laquelle il s’est battu en citoyen français.
Mais l’Indépendance de l’Algérie est en marche, que rien ne saurait arrêter ; Ali est dès lors considéré comme un traître et doit sauver sa vie et celle de sa famille en fuyant son village, pour rejoindre le sol pour lequel il s’est battu.
Mais l’arrivée se fait en terre étrangère, dans l’ancien camp de concentration de Rivesaltes.
L’incompréhension se fait violente entre Ali et Hamid, son fils aîné, qui essaye de construire sa vie de camps en camps, puis de HLM en HLM.
Enfin il y a Naïma, la petite fille d'Ali, qui vit à Paris, jusqu'à ce que les attentats de 2015 l'obligent à se poser des questions sur le passé de sa famille dont elle ignore tout.

Ce roman poignant évoque avec subtilité et émotion les destins brisés par la grande Histoire et l'irrationalité des hommes, les séquelles de la colonisation, l'exil, le déracinement, le lourd poids de l'héritage familial mais aussi la force de l'amour filial.

 




 

les vieilles fillesLES VIEILLES FILLES.

Pagan KENNEDY. Editions Denoël. 2017

Doris et Frannie ont vécu bien malgré elles la première moitié de leur vie dans la maison familiale, occupées à soigner leur père. Lorsque celui-ci est enterré, les deux sœurs s’accordent une pause pour enfin sortir de leur campagne : cheveux au vent à bord de leur Plymouth, les voilà parties sur la route du sud, sans itinéraire ni contrainte, sauf quelques arrêts pour visiter la vieille tante et les cousins lointains.
Nous sommes dans les années 60, et l’ombre de l’assassinat du Président Kennedy plane encore, tout comme celle de Martin Luther King. Les deux sœurs traversent ainsi une Amérique contrastée, à l’image de leurs propres sentiments et leurs propres aspirations. Tandis que Doris rêve de rattraper les années perdues et de trouver l’amour, ou tout au moins les joies des rencontres, Frannie s’accroche à leur vie de vieilles filles…Un roman doux-amer sur des relations familiales à lire aussi comme un tableau de l’état politique des Etats-unis .
 

 



Fille de l'air Fiona KidmanFILLE DE L’AIR

Fiona KIDMAN Editions Sabine Wespieser. 2017

Destin étonnant que celui de cette « Fille de l’air », l’aviatrice, néo-zélandaise du début du XXe siècle Jean Batten !
Surnommée la « Garbo des airs », belle fille, sacré caractère et passionnée dès son plus jeune âge par la géographie, l’apprentissage du morse et la mécanique, celle que son père destinait à une carrière de pianiste de concert suit finalement sa passion et commence envers et contre tout des leçons de pilotage en Grande-Bretagne. Car il n’est point facile d’être femme en ces temps et d’envisager un avenir dans les airs, même si d’autres qu’elle tracent la voie à la même époque.
Mise en cause par tous, sauf par sa mère qui lui apporte un soutien indéfectible, et avec qui d’ailleurs elle va vivre la plus grande partie de sa vie, la belle Jean ne connaîtra qu’un succès fulgurant, quatre années qui seront pour elle l’occasion de briser des records entre Australie et Grande-Bretagne, d’affronter tempêtes de sable et de vent, crashs et prétendants envahissants…avant de mourir dans la plus grande des solitudes en 1982. Ce roman permet à Fiona Kidman, au-delà de l’aventure, de nous dévoiler une personnalité complexe et riche, et de faire revivre les heures incroyables des débuts de l’aviation féminine.

 




 

Aux cinq rues, LimaAUX CINQ RUES , LIMA

Mario VARGAS LLOSA. Editions Gallimard . 2017

Le prix Nobel de Littérature 2010 péruvien nous revient en pleine forme avec cette brillante comédie de mœurs, qui met en scène un scandale politique, médiatique et sexuel.
Enrique, ingénieur à la tête de sa prospère entreprise, et sa femme Marisa, forment un couple amoureux et vivent dans l’opulence. Avec leurs meilleurs amis, ils parviennent à se soustraire au climat anxiogène et brutal de la dictature mise en place par le président et son homme de l’ombre : le « Docteur ».
Jusqu’au jour où ressurgissent des photos très compromettantes pour Enrique. Comptant sur la délectation populaire pour les secrets d’alcôve , un patron sans scrupule de presse à scandale espère bien financer son journal…Mais rien ne se passe comme prévu, jusqu’au dénouement final, étonnant !
Mêlant intrigue policière, humour, érotisme et politique, Vargas Llosa démontre encore une fois avec brio son sens génial du récit .
 



 

Lumière d'aoûtLumière d’août.

William Faulkner, Folio. 2017.

Au milieu des années 1930, la ville de Jefferson, Mississipi, est un carrefour où se croisent les âmes torturées du Sud: Lena Grove, une jeune femme sur le point d’accoucher vient y chercher l’homme qui l’a laissée ; Christmas, un orphelin rebelle, y dissimule ses origines noires et ses activités illégales; Hightower, un pasteur scandaleux s’y isole pour échapper au jugement de l’Eglise. Ces destins séparés vont se frôler le temps d’un crime hautement symbolique – le meurtre d’une femme blanche anti-esclavagiste par son amant noir.   

Faulkner, qui a grandi dans le Mississipi, nous plonge avec Lumière d’août au cœur des plaies psychologiques des anciens Etats confédérés, humiliés par la guerre de Sécession et durcis par une religiosité hystérique.

Il serait tentant de considérer ce texte comme la photographie d’un monde aujourd’hui disparu, monde dans lequel la violence raciste servait de revers à la détresse morale.  Malheureusement, il n’en est rien. A l’heure où la statue d’un général confédéré déclenche des émeutes en Virginie, il semble urgent de relire le roman du Prix Nobel américain, et de pénétrer dans l’ombre portée de l’Histoire.

 

 


 

 

désert solitaire

DESERT SOLITAIRE.

 

 

Edward ABBEY, Gallmeister. 2010.

Au début années 1950, Edward Abbey passe deux saisons à travailler comme ranger dans le Parc national des Arches, au cœur de l’Utah. Le jeune homme, sorti de l’université, se fait littéralement envouter par la région semi-désertique du grand Ouest des Etats-Unis, avec ses canyons, ses arches de grès rouges, ses cactus et ses serpents à sonnette. Transformé par l’expérience, il  rédige  l’essai Désert Solitaire, futur classique de la Contre-culture américaine.  L’auteur y peint la beauté des contrées sauvages, menacées par le  tourisme motorisé. « Il y a des montagnards, il y a des marins et il y a des rats du désert », se justifie t-il. Et de fait, le poète et aventurier Edward Abbey nous apprend à goûter un espace mystérieux qui rejette la vie humaine. Près de cinquante ans après, sa pensée écologiste radicale nous interpelle: pourquoi diable la nature existerait seulement pour le bon plaisir des hommes?

 

 


 

 

Les Cygnes de la Cinquième AvenueLES CYGNES DE LA CINQUIEME AVENUE

Mélanie BENJAMIN,  Edition Albin Michel. 2017

Le récit de l’amitié scandaleuse de Truman Capote auteur de « De sang froid », de Babe Paley, et d’autres femmes de la très grande bourgeoisie new-yorkaise est une reconstitution léchée des us et des mœurs de cette société des années 1950 à 1970. Mais Truman Capote en quête effrénée de mondanité et d’encore plus de célébrité, malgré une amitié sincère envers ces femmes alliant superbe, solitude et faiblesses cachées, va les trahir en utilisant leurs confessions pour le journal « Esquire ». Dès lors, il signe son suicide social et ne gardera que l’amour/amitié indéfectible de Barbara Paley. C’est sur le sentiment vertigineux de trahison que se concentre particulièrement Melanie Benjamin avec une pertinence psychologique qui confère à son prenant roman documentaire l’aura de la tragédie.

 



TOUT VA TRES BIEN MADAME LA COMTESSETOUT VA TRES BIEN, MADAME LA COMTESSE !

Francesco MUZZOPAPPA. Ed. Autrement. 2016

Son fils est un vrai crétin, doté d’un cerveau moins élaboré que celui d’une éponge de mer… et un Apollon qui séduit tout ce qui passe à sa portée ! La Comtesse Maria Vittoria dal Pozzo della Cisterna a donc fort à faire lorsque pour couronner le tout, il offre à sa dulcinée le dernier bijou de famille qui permettrait de sauver les meubles et la fortune familiale.
Et voilà qu’en plus, la comtesse est kidnappée !
Au rythme trépidant de rebondissements rocambolesques, Francesco Muzzopappa nous offre une comédie digne des films de Capra et autres Lubitsch : fou-rire et étonnement garantis !
 



AUX ORIGINES DE LA DECROISSANCE: CINQUANTE PENSEURS

Editions L'Echappée. 2017

La notion de décroissance, mise en lumière dans les années 2000, a des racines intellectuelles anciennes et étendues. Tout au long du XIXe et XXe siècle, des artistes, des penseurs, ont critiqué l’idéologie du progrès et l’accumulation continue des richesses au détriment des hommes et de l’environnement. D’Hannah Arendt à Gandhi, de Camus à Bernanos, Aux origines de la décroissance rassemble les textes de ces grandes voix critiques en une anthologie passionnante, subtilement illustrée par les portraits de Stéphane Torossian.


 


 

DANS LA FORETDANS LA FORET

Jean HEGLAND. Ed. Gallmeister 2016

Deux adolescentes, Nell et Eva, vivent dans la maison familiale au cœur de la forêt. Autour d’elles, le monde se fissure : leurs parents disparaissent, l’alimentation en essence, en électricité se fait rare, puis cesse définitivement. Leurs rares contacts avec l’extérieur cessent. De folles rumeurs circulent, qui poussent la population à s’enfuir.
Aussi les deux sœurs, rescapées d’un monde apocalyptique, se forgent un système de survie que leurs parents avaient déjà amorcé : la nature omniprésente, même si elle représente un danger, devient l’unique source de vie.
Ce roman d’aventure et d’initiation nous projette dans un avenir où s’impose la décroissance face à la surconsommation destructrice. Robinsons des temps modernes, les deux héroïnes magnifiques transcendent la douleur et le drame, et nous engagent sur des chemins inexplorés, au cœur de la forêt.

 



VIE DE MA VOISINEVIE DE MA VOISINE

Geneviève BRISAC. Editeur GRASSET. 2017

Voici un récit que chaque jeune devrait lire tant il permet de comprendre avec clarté notre passé récent. Née en 1925, Jenny est élevée à Paris par des parents polonais juifs et athées, des héros qui luttent contre la barbarie des nazis et des soviétiques par la culture et l’éducation. Le passage le plus bouleversant est l’arrestation des siens en 1942. Pour sauver leur fille, ses parents se séparent d’elle, par amour. Plus tard, Jenny découvrira un mot que son père a jeté du train en partant pour Auschwitz : « Vivez et espérez ».

 

 


METAMORPHOSISMETAMORPHOSIS

Vivianne PERRET. Éditions Le Masque. 2016.

San Francisco, 1899.
Le jeune illusionniste Houdini commence à faire sensation avec ses tours de magie et son art de l’escapade. Ce sont ses talents qui incitent un riche négociant chinois à faire appel à lui pour retrouver sa nièce, disparue à son arrivée aux Etats-Unis. La jeune fille a-t-elle été kidnappée par la mafia chinoise pour servir la prostitution locale ? Accompagné de son épouse et de deux gamins des rues débrouillards, Houdini va découvrir un monde révoltant où les femmes exilées vivent rarement au-delà de 25 ans, et où le gouvernement américain n’ose guère interférer.

Lorsque la magie se met au service de l’enquête policière, cela donne un feuilleton haletant, dont la suite paraît en février avec :
« Le Kaiser et le roi des menottes »
 



FILS DU FEUFILS DU FEU

Guy BOLEY. Editions Grasset 2016.

L’enfant a cinq, six, sept ans. Il grandit à l’ombre des braises de la forge de son père, là où les titans s’affrontent au fer, tordent le cou à leur destin.
L’enfant grandit aussi à l’ombre du linge suspendu sur la corde par les femmes de la maison, mère, grand-mère, voisine…
Et il contemple son petit frère, le petit Norbert qui jamais ne deviendra grand, dont la mort emportera le petit corps en même temps que la raison de sa mère, et la vie de toute la famille.
Guy Boley le jurassien, nous conte une histoire de famille qui est aussi une histoire des derniers jours de la ruralité des années 50, dans une langue à faire se battre les dieux de la mythologie…
  



14 JUILLET

Eric VUILLARD. Editions Actes Sud. 2016

 

La prise de la Bastille est l’un des évènements les plus célèbres et emblématiques de notre histoire, mille fois racontée par la voix de ceux qui n’y étaient pas.
Dans 14 Juillet Eric Vuillard prend la parole pour tous ceux qui y étaient : enfants et vieillards, petites gens venus de la ville et du pays tout entier,
Fouillant les archives de la police, l’auteur ressuscite la liste des 98 morts de ce jour Il redonne des noms à la foule anonyme : « Ce jour-là, à la Bastille, il y a Adam, né en Côte-d'Or, il y a Aumassip, marchand de bestiaux, né à Saint-Front-de-Périgueux, il y a Béchamp, cordonnier, Bersin, ouvrier du tabac, Bertheliez, journalier, venu du Jura, Bezou, dont on ne sait rien, Bizot, charpentier, Mammès Blanchot, dont on ne sait rien non plus, à part ce joli nom qu'il a et qui semble un mélange d'Egypte et de purin. ».
Nous entraînant dans un tourbillon effréné, il nous rappelle la famine qui décime les pauvres, la canicule qui énerve les esprits, les patrons qui plastronnent et décident une baisse des salaires, puis le courage, la furie qui enfle et qui fini par ensevelir les bâtiments.
Mieux qu’un film en 3D, la langue d’Eric Vuillard nous plonge dans cette incroyable journée !

 



LE TEMPS DES CENDRES

Jorge VOLPI . Ed du Seuil

Irina est russe et biologiste. Jennifer est américaine et négocie sans pitié pour le compte du Fonds Monétaire International. Quant à Eva, elle est hongroise, mais c’est réfugiée aux Etats-Unis que ce génie de l’informatique travaille autour du génome humain. Les trois jeunes femmes, que tout semble séparer, sont réunies avec brio par un narrateur omniscient qui alterne le récit des destinées individuelles pour faire le portrait d'une vaste époque de transition.
De 1929 à l’an 2000, des purges staliniennes à la chute du mur de Berlin en passant par la catastrophe de Tchernobyl, Jorge Volpi raconte rien de moins que l'effondrement de l'empire soviétique, la fin du communisme et le triomphe du capitalisme. Le meilleur roman russe de ces dernière décennies écrit par un mexicain ! 
 

 



IMAQA FLEMMING JENSENIMAQA

Flemming JENSEN. Editions Gaïa. 2003

Imaqa, en groenlandais, signifie « peut-être ». Martin, instituteur danois et volontaire pour « éduquer » la population d’une petite communauté groenlandaise dans les années 70, va vite comprendre le sens de ce mot, dans un univers où l’on est obligé de compter avec la nature, où les lendemains n’ont rien de la certitude ancrée dans nos esprits, où la survie passe par l’instinct et la solidarité communautaire.
Dans le petit hameau de 150 âmes de Nunaqarfik, pas très loin du cercle polaire, l’instituteur va rencontrer des personnages attachants, partager le phoque et le rire, vivre l’aventure au quotidien avec son attelage de 21 chiens, trouver l’amour, et vivre la détresse d’une population décimée par l’alcool et la dépression.
Savoureux d’humour et d’humanité, ce livre est une véritable leçon de vie. A méditer !



 LE GRAND ALE GRAND A

Xavier BETAUCOURT :scénario/ Jean-Luc LOYER:illustrateur.  Ed. Futuropolis

 

Région Nord-Pas-de-Calais, début des années 60. Le commerce prend un nouveau visage quand le groupe Auchan implante ses premiers hypermarchés. A coups de stratégies visant à faire dépenser toujours plus et de négociations pour tirer les prix vers le bas, le commerce de masse bouleverse nos habitudes de consommation. Cinquante ans plus tard, ces temples dédiés aux achats de toutes sortes ont refaçonné notre société en profondeur : déshérence des villes, développement du bas de gamme, généralisation de la nourriture industrielle, hausse du stress dans une recherche de la rentabilité permanente, standardisation de la culture, surendettement, transformation de nos modes de vie.                                                                                                                                        
Dans ce nouveau paradigme, la France fait figure de tête de classe, avec la densité d’hypermarchés la plus forte au monde. Présenté sous forme d’enquête, ce récit de Xavier Bétaucourt balaie l’histoire du commerce, dévoile les arcanes de ces mastodontes de la consommation et interroge sur les conséquences de cette implantation massive. A l’heure où les hypermarchés ont supplanté les centre ville et sont devenus de véritables lieux de vie dans une France saturée, l’implacable force de frappe part à la conquête du monde. Le modèle s’exporte bien. Et interroge sur le sens de nos existences.
Un ouvrage édifiant et documenté, révélateur d’une certaine vision de la vie. A mettre entre toutes les mains !
 

LE CHANT DE LA TAMASSEELE CHANT DE LA TAMASSEE

Ron RASH. Editions du seuil. 2016

Personnage principal de ce roman, la rivière Tamassee , qui sépare l’état de Caroline et la Georgie, a englouti le corps d’une fillette de 12 ans sous les yeux de ses parents. Drame familial, drame aussi pour les habitants compatissants qui connaissent bien la nature implacable de leur milieu. Dilemme enfin pour les protecteurs de l’environnement, lorsque le père demande la mise en place d’un barrage ; car dévier le cours d’eau afin de tenter de récupérer le corps détruira irrémédiablement une zone protégée par la loi fédérale.
L’occasion pour Maggie, jeune reporter photographe native de cette contrée sauvage, de venir en reportage, et essayer de renouer avec son père mourant.
En un volume dense et magnifiquement écrit, Ron Rash pose un débat essentiel  où la loi, la technique, le désir et le pouvoir doivent composer avec la nature et l’humaine condition.

Congo Inc In Koli Jean BofaneCONGO INC. : Le testament de Bismarck

In Koli Jean BOFANE. Actes sud. 2016

Isookanga, jeune pygmée énergique et fan de jeux de guerre, quitte sa forêt équatoriale, son village et son oncle pour se lancer à Kinshasa dans la mondialisation à laquelle il aspire.
C’est dans la grande ville qu’il rencontrera successivement un chinois perdu et philosophe, une bande de gamins des rues qui l’adoptent dans leur clan, une enfant prostituée, un pasteur vénal, un général cruel recyclé dans la protection forestière…Toute une galerie de personnages peuplent cette fable politique où humour et horreur se marient dans une langue superbe, et nous ramènent à la terrible réalité de cette République Démocratique du Congo contemporaine.

 



Une proie trop facile Yshaï SaridUNE PROIE TROP FACILE

Yishaï SARID. Actes Noirs. 2015

 Un jeune avocat de Tel Aviv un brin loser enquête sur un sujet délicat : une jeune soldate religieuse pratiquante a déposé une plainte pour viol contre un brillant officier aux états de service irréprochables.
A la recherche de l’insaisissable vérité, qui l’entraîne jusqu’au sud d’Israël et en zone dangereuse à la frontière du Liban, le héros accompagné d’un jeune soldat, fait face à deux figures ambigües.
Parfois drôle, souvent très tendu, ce roman noir nous plonge dans un pays sur la défensive, et ouvre une réflexion toute en nuances.
Yishaï Sarid a été récompensé en 2011 par le Grand Prix de Littérature Policière, pour Le Poète de Gaza. 

 



LES INTERESSANTS

Meg WOLITZER. Ed. Rue Fromentin. 2015

Lorsque Julie, 16 ans, est rebaptisée « Jules » par ses nouveaux camarades, sa vie prend un tournant qu’elle n’aurait jamais pris dans sa banlieue étriquée de province.
Car ses nouveaux camarades sont « Les Intéressants », un groupe d’ados rencontrés en colonie de vacances pour gosses doués, pour gosses de riches aussi. Jules n’a ni talent particulier, ni richesse, contrairement à Ethan, un créateur surdoué de dessins animés, ou Goodman et sa sœur Ash, Jonah le musicien inhibé, ou Cathy la belle danseuse…Cultivés, ironiques, talentueux, leur parcours sera pourtant chaotique et douloureux, ce parcours que Jules suivra des années 1970 aux années 2000, en observatrice impliquée en amoureuse, et surtout en amie.
Meg Wolitzer nous livre une fresque psychologique sensible, caustique, qui nous place au cœur d’une temporalité accélérée et nous fait vivre au rythme des grands évènements de la vie américaine, du scandale du Watergate à l’attentat du 11 septembre.
 

 Quelle est sa disponibilité ?


 

LA MALADROITE

Alexandre SEURAT- Edition du Rouergue. 2015

Premier roman d’un jeune auteur, « La Maladroite » s’appuie sur un fait réel qui a horrifié l’opinion publique en 2012.
Diana disparaît un beau jour d’été, « enlevée », selon ses parents.
En réalité, Diana succombe à 8 ans aux maltraitances de sa famille, à l’indifférence aussi : celle des services sociaux qui face aux signalements multiples des enseignants et des médecins, préfèrent faire confiance à ces parents charmants et bien mis.
Les blessures répétées ? la maladresse, que Diana elle-même s’attribue sagement, en est la cause. Les pieds meurtris au point d’entraver la marche, les lésions de la peau ? résultat d’un maladie rare selon son père. Les déménagements constants d’une ville à une autre ? Le travail oblige à des sacrifices…
Ce court roman aux multiples voix (« l’institutrice », « la grand-mère », « le gendarme »), par sa sobriété et sa concentration, évite l’écueil du voyeurisme et questionne tout un chacun sur les limites de l’intervention.
« La maladroite » hantera et heurtera longtemps encore nos consciences…  

 


LA MORT ENTRE LES LIGNES


Rosa RIBAS et Sabine HOFFMANN- Editions du Seuil; 2015


Dans Barcelone bridée par le régime franquiste, deux jeunes femmes mènent l’enquête en marge de celle de la police, pour retrouver qui a bien pu assassiner Mariona Sobrerroca, veuve d’un médecin de la grande bourgeoisie.
Ana Marti Noguer, jeune journaliste mondaine qui rêve d’appliquer son art à un autre registre, et sa cousine Beatriz, linguiste et universitaire déchue par le régime, vont affronter de puissants personnages, ceux-là même qui gouvernent et qui voudraient montrer une façade d’une moralité irréprochable aux yeux du monde en cette veille de congrès eucharistique.
La noirceur de l’atmosphère mêlée à l’impertinence de ton font de ce roman à quatre mains une excellente surprise, nous faisant aussi voyager dans le temps et dans les quartiers de cette Barcelone des années 1950.

 


LA MAIN DE JOSEPH CASTORP

Joao Ricardo PEDRO- Editions Viviane Hamy; 2013


Le 25 avril 1974, jour de la Révolution des œillets au Portugal, est aussi le jour où dans un village du fin fond du pays –un village au nom de bête- disparaît avec son fusil le dénommé Celestino.
Ce personnage désormais mort-suicidé ?assassiné ? va nous faire remonter l’histoire du Portugal sur trois générations, marquées par la politique dictatoriale et colonialiste de Salazar. Aussi éloignés soient-ils de la capitale et du monde, les personnages n’en sont pas moins très fortement impactés par la politique : familles amputées de leurs membres, enfants orphelins et désorientés.
Une foule de petits héros et d’histoires dont on reconstitue in fine les liens nous relatent, dans une langue rude et savoureuse, un pays dont on ne connait pas grand-chose. Un roman puissant et énigmatique, dont l’atmosphère laisse longtemps sa trace.  

 


VIE ET MORT DE SOPHIE STARK 

Anna NORTH- Editions Autrement. 2015 

Qui est Sophie Stark, l’héroïne de ce roman captivant ? Une ambitieuse sans aucun sentiment, prête à toutes les trahisons pour réussir, ou une enfant malheureuse en mal d’amour et de reconnaissance ? Différentes voix tentent de répondre : celles de ses proches qui ont nourri à leur détriment le génie évident de cette cinéaste. Artiste maudite et adulée, fascinante et agaçante dont la courte vie aura été consacrée à l’art et qui aura sacrifié le bien pour le beau.
Un roman très remarqué qui se lit…comme un film !

 

 


JOSEPH


Marie-Hélène LAFON. Buchet Chastel ; 2014  

Joseph, c’est le portrait d’un monde qui finit, celui d’un ouvrier agricole quinquagénaire, qui n’aura eu de chez lui que dans les fermes des autres : une petite pièce chichement meublée, un lit d’enfant pour celui qui à jamais sera célibataire et n’admirera plus que les géraniums de « la patronne ». Joseph cependant, solitaire et taiseux, est revenu à la vie après un long passage à vide : l’amour déçu qui porte à boire…Marie-Hélène Lafon nous ramène du Cantal ce formidable personnage, dans une langue juste et épurée, qui rappelle le Flaubert de Un Cœur simple. 

 


LE VOYAGE D'OCTAVIO

 
Miguel BONNEFOY- Rivages. 2014


Premier roman d’un jeune auteur franco-vénézuélien, qui vient de recevoir le « prix de la vocation » destiné à de brillants nouveaux romanciers, « Le Voyage d’Octavio » nous offre une fable picaresque et poétique digne de ses grands prédécesseurs latino-américain. On y rencontre Octavio, paysan analphabète et prisonnier d’un monde trop étriqué pour lui, qui s’en va au gré des rencontres à travers son vaste pays. On y croise ainsi des brigands , une femme cultivée, un saint homme, et quelques autres personnages hauts en couleurs, qui évoluent dans des paysages allégoriques fabuleux.
 



 

LES MATINS DE BANGALORE

Lavanya SANKARAN - Liana Levi ; 2014

Premier roman d’une indienne de retour dans son pays natal, « les Matins de Bangalore » brosse un tableau vif et réaliste de ce pays en pleine croissance  économique , mais rongé par la corruption et la précarité.
Kamala, jeune veuve analphabète venue de la campagne avec son fils, travaille comme servante dans la famille d’Anand. Ce jeune patron d’une petite entreprise veut vivre son ambition sans passer par les réseaux de la mafia locale ni verser les habituels pots de vin.

Les deux personnages dépensent des trésors d’énergie pour garder la tête haute, survivre chacun dans leur monde et aller de l’avant. On éprouve un immense attachement pour ces deux héros modernes, qui grâce à  leur intégrité et leur volonté  parviendront à transcender ,qui la misère, qui les pressions sociales.

 


Le roi en jauneLE ROI EN JAUNE

Robert William CHAMBERS-Le Livre de poche; 2015


Fantastique, policier, horreur ?
Il est bien difficile de qualifier ces nouvelles de Robert W. Chambers, parues en 1895 et rééditées sous le titre « Le Roi en jaune » dans la traduction de Christophe Thill.
De Paris à New York, en passant par les landes de Bretagne, de jeunes artistes voient leur vie bouleversée par un étrange livre interdit : Le Roi en jaune. A travers celui-ci, c'est un univers de folie et de cauchemar qui fait irruption dans notre monde : celui de Hastur et de Carcosa, celui sur lequel règne le terrifiant Roi en jaune
Le fait est qu’on ressort de cette lecture troublé et inquiet, pris dans la paranoïa des personnages.

Salué en son temps par les plus grands critiques, l’auteur en a durablement influencé d’autres comme Lovecraft.
Nick Pizzolato dans la série « True détective » revendique à son tour l’influence de Chambers, et c’est sûrement dans l’inquiétante étrangeté de son univers qu’il se retrouve.

 


LE VIEUX ROI EN SON EXILLE VIEUX ROI EN SON EXIL

Arno GEIGER-Gallimard; 2012

Son père atteint de la maladie d’Alzheimer, l’écrivain tente de le retrouver dans les méandres de la démence et le réinvente par l’écriture : tout ce qui a fait le quotidien, le passé du vieil homme, son présent aussi, est retranscrit avec poésie et tendresse. On rencontre ainsi une personne toujours digne d’être connue et qui transmet un capital de connaissance à son entourage, à ses descendants, qui ne sont plus de fait seulement des victimes de la maladie.
« Mon père ne tire assurément aucun profit de la maladie d’Alzheimer, mais ses enfants et petits-enfants y trouvent certains enseignements. Après tout c’est bien la tâche des parents que d’enseigner quelque chose à leurs enfants. »
Arno Geiger, l’un des auteurs germanophones les plus lus dans le monde, vient aussi de publier un roman « Tout sur Sally »

 


DES DIEUX ET DES BETES

 
Denise MINA-Editions Le Masque. 2014

Un bureau de poste à Glasgow, une semaine avant Noël. Martin Pavel est couché sur le sol, les yeux rivés sur ceux d’un petit garçon terrifié. Au-dessus d’eux, un homme masqué, une kalachnikov à la main…
Le retour de congé maternité de l’inspectrice Alex Morrow ne se fait pas dans la sérénité. Quelques politiciens véreux, deux collègues policiers à la merci de maîtres chanteurs et un demi-frère membre éminent de la mafia locale …vont l’accaparer à plein temps et la soustraire à ses nouveaux devoirs de mère de jumeaux.
Beaucoup de psychologie et une vision de la ville comme une métaphore de la scène du crime, on en redemande !
 

 



MARINA BELLEZZAMARINA BELLEZZA

Silvia AVALLONE-Editions Liana Levi; 2014

Andrea voudrait abandonner sa vie bourgeoise et ses diplômes universitaires pour élever des vaches dans la ferme d’alpage de son grand-père. Marina écume les kermesses et les télécrochets dans l’espoir de devenir une star. Allure et voix de déesse, volonté de fer et morgue de ses vingt ans, Marina est une bimbo sans vergogne… Tout semble éloigner les deux personnages et pourtant une passion dévorante les unit depuis l’adolescence, une fièvre qu’ils se promettent à chaque fois d’éteindre…
C’est dans le rude paysage du Piémont rural, une Italie dont l’industrie en déclin laisse ses régions sinistrées, sa jeunesse sans avenir et en rupture avec les modèles économiques…
que Silvia Avallone nous propose ce 2e roman plein de rage et d’une terrible beauté , dans une prose tendue et maitrisée.

 


LES DOUZE TRIBUS D’HATTIE

Ayana MATHIS-Gallmeister; 2013

Portait d’Hattie, une mère courageuse vue par ses enfants. Le livre s’ouvre sur la mort de ses jumeaux de 7 mois ; cette perte la marque à tout jamais et conditionne en quelque sorte son comportement à venir. Par la suite, elle devient mère de dix autres enfants. Elle leur consacre sa vie, se bat en permanence pour eux, pour leur éviter la mort qu’elle redoute tant. Chaque chapitre est la voix d’un de ses enfants qui sont tous marqués par cette mère combattante, dure, froide… Et pourtant que d’amour…
En même temps que le parcours de cette famille noire américaine, ce livre nous raconte l’histoire d’un peuple aux Etats-Unis de 1920 à 1980.
C’est une livre émouvant, troublant, qui ne laisse aucun lecteur indifférent.

 


GUSTAVE COURBET : LES ANNÉES SUISSES

Sous la direction de Laurence MADELINE- ArtsLys ; 2014

759.4 COU
Ce catalogue de l’exposition qui se tient au Musée Rath de Genève du 5/09/14 au 4/01/15 nous présente le Gustave Courbet des dernières années, celui de la période de son exil en Suisse, où Courbet décida de s’installer en juillet 1873, pour échapper à un nouveau procès, après ses maints ennuis judiciaires dûs à son engagement lors de la Commune de Paris. Outre les œuvres antérieures à l’exil suisse, ce bel ouvrage, très solidement documenté, propose la découverte des paysages magnifiques, panoramas montagneux et bords de lacs que Courbet a peints au soir de sa vie.

 

 


LES VIEUX FOURNEAUXLES VIEUX FOURNEAUX

LUPANO ET CAUUET- Dargaud; 2014

Cote BD VIE / Tome 1 :ceux qui restent / Tome 2 :Bonny and Pierrot
Ils ont passé l’âge des bêtises, mais Antoine, Emile et Pierrot, les vieux copains d’enfance, ne sont pas de la race des soumis et souscrivent à un mot d’ordre truculent : « ni yeux ni maître » ! Leurs soixante dix ans bien sonnés, ils ont idée de les employer à l’importante tâche de vieillir avec classe, guidés par la passion, sans souci de l’ordre établi.
Cette excellente bande dessinée prend la forme de comédie sociale, d’un road movie décapant, dont les héros sont certes fatigués mais nous entrainent dans le rire à tout va…et nous laissent attendre avec impatience le 3e tome de leurs aventures !

 


SAGAN 1954SAGAN 1954

Anne BEREST - Stock (La Bleue); 2014

Editions Stock - Cote 843 BER
1954. Françoise Quoirez, 18 ans, écrit « Bonjour Tristesse », un livre qu’elle signe Françoise Sagan, et qui la fait rentrer dans la mythologie de l’époque : jeune –à l’époque elle est mineure et ne peut gagner de l’argent en son nom-, brillante, amoureuse de vitesse et anticonformiste.
Anne Berest revisite le mythe et, entre roman et biographie, nous offre une nouvelle vision de l’écrivain en même temps qu’un tableau des années Pompidou. Le tout d’une plume singulière et profonde, osant par la grâce de la fiction réécrire les rencontres de Sagan avec son éditeur, avec Duras ou avec la fille de Malraux.

 


TRILOGIE ÉCOSSAISE

Peter MAY-Actes sud  Babel Noir

Après la mort accidentelle de son fils, l’inspecteur écossais Fin McLeod quitte Edimburg pour rejoindre son île natale : Lewis.
L’enquête qu’il doit y mener le replonge dans le paysage époustouflant de son enfance : landes et tourbe, tempêtes et plages battues des vents.
Il retrouve aussi tous les fantômes de son passé, son amour de jeunesse et ses amis d’école.
Sur fond de traditions ancestrales cruelles et très fermées, le gaélique pour langage et les interdits religieux pour cadre, Peter May nous livre une trilogie magnifique et glacée, à la hauteur des paysages des Hébrides.
Trois volumes pour cette trilogie chez Actes sud éditeur, cote RP MAY
-1 L’Ile des chasseurs d’oiseaux
-2 L’Homme de Lewis
-3 Le braconnier du lac perdu

 


ASHFORD PARK

Lauren WILLIG – Presse de la cité . 2014


Juriste dans une grande entreprise new-yorkaise, Clémentine a tout sacrifié à sa carrière. A trente-quatre ans, c'est seule qu'elle se rend à la fête d'anniversaire organisée pour les quatre-vingt-dix-neuf ans de sa grand-mère, Addie. Pendant les festivités, Clémentine découvre un secret de famille enfoui depuis des années. Dans ce roman, nous allons sans-cesse faire des allers-retour entre le passé, d’Addie, depuis sa petite enfance à Londres, en passant par le Kenya, pour découvrir ce qui l’a amené à vivre à New York. Ashford Park réunit en effet tous les ingrédients d’une très belle saga familiale, on voyage, dans le temps et dans l’espace. On s’attache au personnage d’Addie qu’on voit grandir et s’épanouir sous nos yeux.

 


 

 

 

Les vacances, maman et moi

Clothilde Delacroix - Seuil jeunesse

Les vacances, maman et moi

On compte souvent les jours et les mois avant qu’arrive enfin le miracle des grandes vacances. A travers la complicité d’une mère lapine et sa fille, Clothilde Delacroix partage avec  beaucoup d’humour les petits et grands bonheurs de la vie estivale. La jeune narratrice espiègle, maligne et pertinente présente son point de vue très personnel sur ce grand moment de liberté. Sa mère, tour à tour émerveillée ou dépitée,  mais toujours très aimante, porte un regard bienveillant sur les facéties de son enfant. Les aquarelles très douces fourmillent de détails pour évoquer le bouillonnement  de vie de cette famille. On rit, on s’émeut … et on se reconnaît dans ce quotidien drôle et tendre. Un album à partager en famille pour les nostalgiques de l’été !

 

 


 

 

Croque-manoir

Ingrid Chabbert, Anne Loyer et Raphaël Maaden - Frimousse

Croque-manoir

 Abel vient de dégoter la perle rare, la maison qu’il cherchait depuis très longtemps. Fébrile, il la fait visiter à son fils qui n’en revient pas … Ce manoir délabré réserve à Nabil bien des surprises : la chambre que son père lui destine n’est autre que la salle de jeu de Blanche, un spectre qui ne compte pas lui abandonner son territoire …

Amateurs d’histoires à dormir debout, cet album, pour les enfants qui commencent à lire, est fait  pour vous ! L’ambiance mystérieuse créée par le texte d’Ingrid Chabbert et Anne Loyer trouve sa résonnance dans l’univers sombre et inquiétant de Raphaël Maaden. Une lecture pour frissonner … à déguster dès que l’on sait lire !!!

 

 


 

 

Dix

Marine Carteron. - Rouergue

Ils sont dix, sept ados et trois adultes, embarqués dans une émission de télé-réalité «escape game littéraire». Chacun porte en lui une faille, mais tous sont persuadés de donner l’illusion. Sur cette île, littérature, mythologie et jeu d’échec servent de fils conducteurs pour aider à dénouer les relations complexes entre les participants. Car bien entendu un personnage maléfique, détenteur de tous ces secrets, tire les ficelles …

Dix

  

 Faisant appel à la culture et la subtilité du lecteur, Marine Carteron rejoue la partition des Dix petits nègres d’Agatha Christie avec érudition : peu à peu, chacun des participants à ce jeu supposé meurt dans des conditions épouvantables, alors que le narrateur dévoile la faute de sa victime. Un roman policier original et intelligent, pour adolescents.

 

 

   

 

 

Partis sans laisser d'adresse Partis sans laisser d'adresse

Susin Nielsen - Hélium

Attaché à sa mère envers et contre tout, Félix simule une vie sans histoire. Pourtant Astrid a de plus en plus de difficultés à assumer leur quotidien : un combi Volkswagen est depuis quelques mois leur seul refuge. Le roman s’ouvre sur la convocation de la mère et son fils au commissariat.

Récit en demi-teinte d’un gamin plein de ressources, Partis sans laisser d’adresse est un roman tonique et drôle qui aborde avec pudeur la pauvreté et la marginalité. Personnage attachant et très mature, Félix entraîne le lecteur dans ses rêves de stabilité. Susin Nielsen porte un regard plein de tendresse sur ces deux êtres fragiles. Un roman facile et agréable à lire pour jeunes adolescents.

 

 

 


 

 

La femme du potierLa femme du potier

Kuro Jiki ( alias Thierry Dedieu). - Hongfei

Ahmad Reza, potier de renom, est au faîte de sa gloire. Il fait l’admiration de tous … c’est ainsi qu’il rencontre celle qui va devenir sa femme. Discrète et très effacée, celle-ci n’est pas autorisée à pénétrer dans l’atelier d’Ahmad. Fascinée par l’art de son mari, elle l’observe subrepticement, au comble de l’émotion. Ainsi naît la folie créatrice de la jeune femme qui se met à travailler en secret …

Renouant avec son trait noir et  épais, Thierry Dedieu nous offre un bijou  d’album … Réflexion sur le statut de la femme et la condition de l’artiste, son texte ciselé et poétique évoque l’ascension d’une céramiste malgré elle. La  déchéance du potier, soulignée par le camaïeu des pages qui s’assombrissent au fil de l’histoire, est résumée d’une façon fulgurante par l’opposition entre les deux  termes soulignés : « Ahmad Reza » devient « le mari de la céramiste ». Du grand art … pour tous !!!

 


 

La face cachée du prince charmantLa face cachée du prince charmant

Guillaume Guéraud et Henri Meunier

A celles et ceux qui croient encore au prince charmant, Guillaume Guéraud  et Henri Meunier offrent une démonstration des plus convaincantes : sous les apparences, la réalité est parfois bien sordide ! Grâce à un jeu de doubles pages, Guillaume Guéraud présente les caractéristiques d’un jeune prince parfait en tous points. Il suffit alors de tourner la page pour découvrir la vérité : le procédé du caviardage (qui consiste à barrer d’un gros feutre noir une partie du texte précédent) laisse alors apparaître la vraie nature du personnage : sale, grossier et fainéant !

Un bonheur d’album très drôle et politiquement incorrect qui deviendra vite un must entre les petites mains … fous-rires assurés !

 


 

1 et 1 font 31 et 1 font 3

Iris F. - Thierry Magnier

Espiègle au regard vif dès la couverture, un bébé manchot sort de son œuf. Album à compter pour les tout petits, la genèse de la famille démarre dès la première page : 1 manchot, 2 manchots font vite … 3 manchots, puis se succède une kyrielle d’enfants que l'on cesse de compter en arrivant à … beaucoup !!! 

Dans un style élégant et très épuré, Iris F. évoque l’évolution de cette famille d’oiseaux. Les sobres gravures en noir et blanc sont simplement rehaussées d’or. La douceur des lignes des animaux, évoquant parfois  presque un ballet, se détache clairement sur la page blanche. Une pépite somptueuse à mettre entre les mains des bébés … parce qu’il n’est jamais trop tôt pour s’éveiller à la beauté.

 

 


 

 

 

Le Gang des Vieux SchnocksLe Gang des Vieux Schnocks

Florence Thinard. - Gallimard (Scripto)

Alors que Rose-Aimée, la discrète vieille dame du quartier, vient de se faire piquer son sac par un jeune garçon, Papi Ferraille interpelle les passants pour trouver de l’aide. Gisèle, ancienne coiffeuse acariâtre et Victor, vieux rebelle anticonsumériste, apportent leur secours et un mouvement de solidarité se crée rapidement. Lassés d’être transparents dans la société, ces quatre retraités se rencontrent et montent le « Gang des Vieux Schnocks » pour rappeler qu’ils existent. Intrigués par le jeune agresseur de Rose-Aimée qui semble en grosse difficulté, ils mènent l’enquêtent, bien décidés à agir !

Se jouant des préjugés, Florence Thinard donne vie à un quatuor détonant qui, par sa bienveillance et sa diversité, va retrouver une  place de choix dans la ville. Un éloge drôle et sympathique des relations intergénérationnelles. Pour adolescents.

 


 

L'impossible madame BébéL'impossible madame Bébé

Agnès Desarthe. - Gallimard

Nadedja, entre en CP. Elle fait du karaté, n'a peur de rien ni de personne. Aussi, lorsque sa grande sœur Lucile la met en garde contre madame Bébé, l’impossible surveillante qui passe son temps à punir les enfants, Nadedja, dite Nana Bébé, rigole doucement. Comme tous les élèves, l’héroïne de l’histoire va néanmoins subir les foudres et les brimades de cette femme terrifiante. « Madame Bébé est morte et nous sommes bien contents » chantonne Nadedja le jour où l’affreuse surveillante est absente. Mais Madame Bébé ne revient pas et Nadedja tombe malade …

Sur le thème de la différence, Agnès Desarthe  compose une histoire drôle et rafraîchissante. Son héroïne espiègle et délurée, à laquelle les jeunes lecteurs auront tôt fait de s’identifier, sait par ailleurs faire preuve de beaucoup de sensibilité et de maturité. Une lecture très facile et un bel hommage à la littérature !

 


 

 

 

 

MoxieMoxie

Jennifer Mathieu. - Milan

Vivian en a assez du machisme ambiant véhiculé par les élèves de son lycée. Aux Etats-Unis, être sportif dans l’équipe du lycée (et qui plus est, fils du proviseur de l’établissement) affranchit de toutes les sanctions. Aussi, lorsque Mitchell Wilson se permet un énième « va faire la vaisselle », la timide Vivian contre-attaque ! Inspirée par la jeunesse punk de sa mère, elle crée « Moxie », un fanzine militant et éveille peu à peu les consciences …

Portrait d’une Amérique encore bien sexiste, où l’institution se révèle complice et très réactionnaire, Moxie est un roman enjoué et engagé qui met en scène une élève effacée qui se révèle combattante enragée. Sur le mode de l’« effet papillon », le mouvement souterrain qu4elle initie va bouleverser la vie de tout un lycée. Un récit enthousiasmant pour adolescents.

 

 


 

 

 

Au jardinAu jardin

Emma Giuliani. - Les Grandes personnes

Une promenade au jardin au fil des saisons, c’est l’invitation que nous propose Emma Giuliani au travers de ce magnifique documentaire grand format. Guidé par deux enfants jardiniers, le lecteur traverse les saisons : la pleine page de gauche dresse le décor et les caractéristiques de la saison, la page de droite réserve les surprises : sous les volets à soulever, à la manière des trouvailles que fait le jardinier en soulevant les feuilles, l’enfant découvre les fleurs, les fruits et les graines. Si la terminologie est parfois savante et scientifique, les images épurées et colorées parleront aux enfants, même très jeunes.

Un bel album documentaire pour entrer dans le printemps en douceur… et peaufiner son vocabulaire !

 

 


 

 

 

Le poing levéLe poing levé

Simon Stranger. - Bayard

Emilie, jeune norvégienne de 17 ans, partage avec ses amies des préoccupations d'adolescente. Alors qu’elle fait du shopping dans une grande enseigne de mode, son attention est attirée par l’attitude étrange d’un garçon. Elle l’observe et assiste médusée à son action commando : Antonio appose sur chaque vêtement un autocollant « Prenez du plaisir à porter ce tee-shirt, les esclaves qui l'ont cousu n’en ont pas eu ». De l’autre côté de la planète, au Bangladesh, Reena mène une vie d’adolescente bien différente …

La structure classique du roman qui entrecroise le récit de vie des deux jeunes filles souligne les différences mais aussi les points communs entre ces deux héroïnes. Simon Stranger dépeint avec finesse la naissance d’une conscience politique. Un roman militant, agréable et facile à lire.

 


 

 

 

Le ver et l'oiseauLe ver et l'oiseau

Coralie Bickford Smith. - Gallimard

Dans un sobre et somptueux paysage d’automne, jouant sur un camaïeu de bruns et de noirs, l’oiseau, perché sur sa branche, attend. Sous la terre, un verre de terre progresse péniblement. Sa galerie est très étroite et malgré la vie qui grouille autour de lui, il n’a qu’un objectif : atteindre le grand jour pour être tranquille ! Le gros plan sur les pattes de l’oiseau laisse présager une rencontre funeste …

L’alternance entre les pages souterraines (extrêmement denses) et l’évocation du monde extérieur très lumineux fait monter la tension entre les deux personnages de l’histoire. Les cadrages serrés sur le ver de terre, la mise en page soignée et originale et les jeux de contrastes dûs aux couleurs mates font de cet album une réussite qui séduira les lecteurs dès la maternelle.

 


 

RenversanteRenversante

Florence Hinckel, illustrations Clothilde Delacroix. - Ecole des loisirs

Dans le monde de Léa et Tom, les femmes ont la part belle … Normal, elles ont de plus grandes capacités intellectuelles pour occuper les postes importants. Et puis … elles portent déjà les enfants pendant 9 mois, elles ne vont pas en plus les assumer au quotidien …. Les hommes ont donc pris le relais …

Prenant le contrepied d’une réalité souvent affligeante, Florence  Hinckel joue ave les codes pour mieux les détourner. Elle campe un monde extrême …tout y passe, les clichés, le langage, les situations. Les illustrations de Clothilde Delacroix misent également sur la provocation : une couverture bleue pour les filles, rose pour les garçons, quelques pieds de nez bien sentis sur l’exploitation des hommes, les héroïnes de la littérature, la grammaire et le football ! Tout cela est énorme bien sûr (quoique …) mais le pari est naturellement d’éveiller les consciences … pour arriver à davantage d’équilibre !

De cet exercice périlleux, les autrices se sortent avec humour et brio. Un roman jubilatoire pour des enfants déjà grands !

 


 

Les enfants parfaitsLes enfants parfaits

Mariannick Bellot. - Thierry Magnier (Petite poche)

Quelle merveilleuse perspective  de pouvoir échapper aux devoirs et aux corvées de toutes sortes ! Arthur, l’ami de Barnabé, vient de lui révéler son secret : un robot qui lui ressemble trait pour trait s’occupe de tout … Il va même à l’école à sa place ! Après bien des hésitations, Barnabé se lance dans l’aventure … mais la magie de la technologie est telle que même les parents pourraient s’y laisser prendre !!!

Le classique pacte avec le diable, revisité façon droïde sous la plume de Mariannick Bellot, offre la possibilité aux jeunes lecteurs de réfléchir à la perspective et aux limites d’un avenir trop robotisé. Un tout petit roman qui plaira aux très jeunes lecteurs.  Suspense et frissons garantis !!!

 


 

La vie commence aujourd'huiLa vie commence aujourd'hui

Christophe Léon. - La Joie de Lire (Encrage)

Clément, adolescent précoce particulièrement intelligent, est atteint d’une polio dégénérative très sérieuse. Si son corps se transforme peu à peu en prison, ses sens sont en éveil comme ceux de n’importe quel adolescent. Comment évoquer cette préoccupation avec les trois femmes qui l’entourent, une amie très proche, sa mère et son assistante de vie ?

La douceur et la pudeur qui caractérisent Christophe Léon dessinent peu à peu  les tourments de Clément. La sensualité y est évoquée comme une douleur suprême pour le jeune garçon. D’un sujet grave et tabou, la sexualité des jeunes handicapés, la plume magistrale de l’auteur fait un roman tendre et très émouvant.

 


 

Le sourire du diableLe sourire du diable

Nancy Guilbert. - Oskar

1959. Louise, adolescente, reçoit une lettre de Wolfgang, un jeune Allemand qu’elle ne connaît pas. Malgré l’insistance de son correspondant, la jeune fille refuse obstinément tout contact. Le nom du jeune homme réveille en elle des souvenirs trop douloureux. Louise se construit tant bien que mal ; rejetée par sa mère, elle est élevée par sa tante chez laquelle  elle s’est réfugiée après des paroles définitives. La guerre est passée par là, semant son lot de désolation et déchirant les familles.

Evitant les clichés et le manichéisme, ce roman pour adolescents met en scène un secret de famille sur fond de seconde guerre mondiale. Un livre prenant et émouvant.

 


 

L'île des disparusL'île des disparus

Camilla et Viveca Sten. - Michel Lafon

Dans l’archipel de Stockholm qu’elle connaît dans ses moindres recoins, Tuva n’est guère appréciée de ses camarades. Est-ce dû à sa réputation de « bébé miraculé » ? Lors d’une course d’orientation scolaire, Axel, un élève de sa classe,  disparaît sous ses yeux. Une odeur pestilentielle, la vision de lumières étranges et de figures elfiques sont alors apparues à Tuva. Dans les brumes nordiques, entre mythologie et croyances ancestrales, les disparitions se multiplient sur l’île…

Dans ce livre pour adolescents où le roman policier flirte avec la science fiction, les autrices s’en donnent à cœur joie : suspense et dépaysement garantis ! 

 


 

 

 

Loin de GarboLoin de Garbo

Sigrid Baffert, Alexis Ciesla, Nathalie Fortier. - Editions des Braques.

Sur l’unique place de Garbo, Greta épouse Darius. On chante, on danse, on s’amuse, on rit pour célébrer l’union du tailleur et de la couturière. Les jeunes mariés s’installent chez Raskine, l’oncle  aux doigts racines affublé d’un grand manteau de laine « aussi lourd que la mémoire des hommes ». La vie s’écoule, paisible, au son des chants et des mélodies tsiganes chez le vieux Zingaro et bientôt naît Milo. Mais un jour arrivent des hommes-corbeaux. Le silence envahit tout, il faut fuir. Commence alors le long périple de l’exil …

Le texte ciselé et musical de Sigrid Baffert, glissant subtilement par  touches poétiques des pistes de réflexion (la clé de sol devient la clé du sol), la musique métissée d’Alexis Ciesla porteuse des mémoires russe et tsigane, le petit grain de folie des images de Nathalie Fortier et l’interprétation enjouée du Collectif l’Autre Moitié font de ce livre-CD un ouvrage universel et hors du commun pour évoquer l’exil et la transmission. Tout comme le doudou de Raskine, présent sous la forme de l‘ours dès les premières pages de l’ouvrage, chaque lecteur trouvera dans cet ouvrage le petit fil de sa propre histoire à détricoter.

Un livre fin, touchant, pétillant … et indispensable par les temps qui courent !

 

 


 

 

 

Big bang pop!Big bang pop!

Claire Cantais. - Atelier du poisson soluble

De la création de l’univers à la naissance d’un enfant, Claire Cantais retrace dans cet album l’histoire du monde. De cette « petite boule pleine d’énergie » naît un grand Bang (ou peut-être un petit pop !), le ciel et la terre se mettent en place et la vie commence. Qu’elle évoque le déchaînement des éléments ou le calme après le chaos, Claire Cantais illustre dans une débauche de couleurs la luxuriance de la faune et flore. La minutie de ses papiers découpés souligne aussi bien la force de la nature que l’humanité de l’enfant. Le bouillonnement de vie est omniprésent dans les images sous la forme de tourbillons. 

Les dinosaures impressionnants et colorés fascineront les plus jeunes et les adultes trouveront enfin dans cet album une réponse simple aux questions des petits.

 


 

 

A moi!A moi!

Marine Rivoal. - Le Rouergue

Seul sur son pôle, l'ours marque son territoire  « Je suis le roi de la glace ». De ses grognements impressionnants, il tient en respect phoques et otaries. Mais le paysage polaire  se transforme peu à peu, et la glace fond. La calotte glaciaire se réduit, la mer monte, isolant en surface le triste héros de l’histoire. Les images somptueuses de cet album, impressions de papier froissé d’un bleu glacé sur camaïeu de bleus plus sombres, évoquent avec force les dangers du réchauffement climatique ; la banquise semble épouser les états d’âme de l’ours. Les jeux de typographie soulignent la polysémie du titre que le lecteur lira tour à tour comme la revendication du pouvoir ou un cri de détresse de l’animal.

Dans cet album accessible aux jeunes enfants, petits et grands trouveront matière à s’émerveiller et réfléchir. 

 


 

La course impitoyableLa course impitoyable

Guillaume Guéraud. - Thierry Magnier

Elevé par son grand-père depuis le décès de ses parents, Max, 11 ans, vit dans un garage financé par la mafia locale. Il rêve de devenir pilote automobile. Ses premiers pas en course cycliste sont assez lamentables mais lui donnent l’occasion de rencontrer Pénélope, la fille du parrain le plus véreux de la région. Alors qu’une grosse livraison illégale doit être effectuée par le garage, des truands décident de faire main basse sur le pactole et immobilisent les convoyeurs potentiels. Max n’a plus le choix, il saute au volant de la Dodge …

Le goût de Guillaume Guéraud pour le cinéma est manifeste dans ce petit roman traité comme un film d’action. Truands, fusillades, grosses voitures et courses poursuites régaleront les jeunes lecteurs avides d’émotions fortes … et d’humour !  

 


 

La Forêt d'AlexandreLa forêt de Rascal

Rascal. - A pas de loups

« Sur une vaste plaine qui n’avait jamais vu pousser le moindre brin d’herbe, un homme avait fait le rêve de planter un arbre ». Ainsi commence l’histoire d’Alexandre. Face aux sarcasmes et aux moqueries, le héros tient le cap et, avec détermination, mène à terme son projet. Avec l’arbre, c’est la vie qui s’installe : la nature reprend ses droits, l’homme retrouve ses  racines, la vie renaît … Des illustrations gravées qui évoquent l’univers de Magritte et un texte sobre et délicat font de cet album un bel hymne à la nature … et une invitation à réaliser ses rêves ! Un album poétique et raffiné pour petits et grands.

 

 


 

 

 

 

L'autobusL'autobus

Marianne Dubuc. - De la Martinière jeunesse

Son petit panier à la main, Clara, accompagnée de sa maman, part prendre l’autobus pour aller voir sa grand-mère. Premier pas vers l’autonomie, elle effectue son voyage seule et n’est pas au bout de ses surprises. Dans un univers très doux, illustré au crayon, Clara s’ouvre au monde et va de rencontres en découvertes.

Cette relecture tendre et optimiste du Petit chaperon rouge projette l’héroïne dans un univers très contemporain où les animaux personnifiés soulignent la diversité du genre humain. Un album tout en douceur pour les plus jeunes.  

 


 

 

 

Duel au soleilDuel au soleil

Manuel Marsol. - L'Agrume

Dans une immensité aride, séparés par une rivière, deux hommes se font face : un indien et un cowboy. L’animosité est palpable. Gros plans sur les deux visages : la musique d’« il était une fois dans l’ouest » nous revient aux oreilles. Cet album semble vouloir rejouer une histoire bien connue …mais soudain tout bascule : la facétie (et la lucidité ?) de leurs chevaux respectifs, l’hostilité de la nature environnante et l’instinct de survie des deux hommes les entraînent loin des clichés convenus.

Cet album pour tous, déconcertant, est une belle relecture des rapports cowboys / indiens. Pour rire et réfléchir.

 


 

La plus belle de toutesLa plus belle de toutes

Rachel Corenblit. - Rouergue

Elles sont six : Eloane, Juliette, Barbara, Sacha, Kamélia et Shannon, réunies pendant une semaine au Palace pour « la plus belle de toutes », une émission de téléréalité. Chacune a ses motivations, toutes vont se retrouver piégées dans un univers qu’elles n’avaient pas imaginé. Chantage, perversion et manipulation sont les maîtres mots de cette aventure…

Méticuleusement, Rachel Corenblit décortique le fonctionnement de la télé poubelle …On rit, on pleure, on s'émeut… d’autant que ces six candidates réservent bien des surprises …Un petit grain de sable dans la machine trop bien huilée et l’émission tourne à la catastrophe !

Un roman détendant, très actuel et optimiste qui invite les adolescents à prendre du recul face au petit écran. 

 


 

Rhyme fliesRhyme flies

Antonia Pesenti. - Phaidon

Album cartonné pour tout-petits, Rhyme flies propose une approche ludique et artistique de l’anglais. Jouant sur les allitérations, le livre présente un mot ou une expression anglaise du vocabulaire courant, puis le petit lecteur curieux soulève le rabat qui dévoile une autre image, drôle et décalée, accompagnée d’une nouvelle expression, légèrement différente et rimant avec la première. Les illustrations très colorées, toniques et gaies favorisent la compréhension du jeu de mots.  

Rhyme flies promène les lecteurs petits et grands de la vie quotidienne à un univers poétique avec une simplicité déconcertante et malicieuse.

 

 


 

 

 

Une super histoire de cow-boyUne super histoire de cowboy

Delphine Perret. - Les fourmis rouges

Pas de violence, respect de la parité garçons-filles, quelques règles posées par le politiquement correct, tout concourt aujourd’hui à entraver le travail des auteurs jeunesse … Adepte des défis les plus osés, Delphine Perret s’attèle néanmoins à la tâche et nous offre « une super histoire de cow-boy ». Amateurs d’humour très décalé, lecteurs à l’imagination débordante, ce livre est fait pour vous : grâce à un pied de nez subtil (et à la magie de la littérature !), l’auteur vous entraîne malgré tout sur les traces d’un personnage sans foi ni loi au mépris de toutes les règles de bienséance … ou presque !

Un album pour les jeunes lecteurs qui aborde avec tendresse et fantaisie le monde des cow-boys.

 

 


 

 

 

Pour toujoursPour toujours

Christian Demilly, Vincent Mahé. - Actes Sud

Notre vie est émaillée de cette belle promesse « pour toujours » : que l’on adopte, enfant, l’animal domestique dont on a rêvé, que l’on rencontre l’amour de sa vie où que l’on choisisse de mettre au monde un enfant, ce désir d’absolu scande nos parcours individuels. Sous une forme originale (l’évocation de trois moments forts de la vie d’une femme, abordés par une double page de texte puis une série d’images), Christian Demilly et Vincent Mahé illustrent avec force le cycle des émotions qui régissent la vie.

Un album très touchant, pour tous.

 


 

 

 

 

 

Les pieds qui poussentLes pieds qui poussent

Catherine Romat, Jean-Philippe Peyraud. - Editions de la gouttière

Sous sa longue frange blonde, Linette cache un esprit bien trempé, une espièglerie sans borne et une imagination particulièrement fertile. Lors d’une séance de jardinage, elle découvre le pouvoir extraordinaire du jus de fumier …

Premier volume d’une série qui s’annonce prometteuse, « les pieds qui poussent », bande dessinée sans texte, bien rythmée, met en scène une héroïne qui sait faire de son quotidien le plus banal une aventure singulière. Nul doute que les très jeunes lecteurs s’identifieront à cette gamine pétillante ! 

 


 

 

 

 

Brouzouf tour ou la folle virée avec ma grand-mère complètement barréeBrouzouf tour ou la folle virée avec ma grand-mère complètement barrée

Cécile Chartre. - Rouergue

Parce qu'elle refuse la pauvreté comme fatalité, Colette s’est inscrite à un jeu télévisé pour gagner de l’argent. Elle souhaite offrir à son petit fils Victorien un avenir à la hauteur de ses espérances. Commencent alors les révisions et le travail intensif, mais au-delà de ce projet, Colette a une idée derrière la tête … une halte à Saint-Etienne pour revoir Jean-René ... Dans ce «brouzouf tour», road trip insensé, Colette et Victorien vont aller de rencontres mouvementées en découvertes improbables. La récompense sera-t-elle au bout du chemin ? Toute la famille y gagnera en tout cas une vraie leçon de vie !

Une aventure rocambolesque et tendre qui fait l’apologie de la liberté. Pour jeunes adolescents.

 

 


 

 

 

Dans ma pocheDans ma poche

Iwona Chmielewska. - Editions Format

Deux formes allongées s’échappent d’un rectangle de textile : qu’y a-t-il dans cette poche ? Sur le principe bien connu de la devinette sans cesse renouvelée (les formes pouvant évoquer de nombreuses réponses), Iwona Chmielewska a conçu un album particulièrement raffiné. Jeux de matières (chaque poche en tissu proposant un patchwork différent dans sa forme et dans ses teintes), finesse du travail de broderie qui dessine la totalité des images, ce livre nous fait entrer dans un univers un peu suranné, intime et singulier où le lecteur ne demande qu’à se laisser surprendre. Un petit joyau de littérature jeunesse !

La qualité du papier, le respect de l’œuvre de l’artiste et la belle facture de cet ouvrage positionnent d’emblée les éditions Format comme un nouvel éditeur de talent … à suivre !

 


 

Comment élever un RaymondComment élever son Raymond

Agnès de Lestrade, Marie Dorléans. - Sarbacane

Comment élever un Raymond ? Ce drôle de petit animal qui envahit parfois les maisons est un goinfre qui sait imposer une véritable tyrannie à son entourage : il pue, crie à vous percer les tympans, fait des dégâts phénoménaux partout où il passe et fait pipi au lit ! Heureusement, petit Raymond deviendra grand …

Si l’histoire est assez classique, l’originalité de cet album réside dans l’humour subtil et décalé de Marie Dorléans. Son trait classique et épuré cache des trésors de drôlerie : toute ressemblance avec des personnages existants n’est peut-être pas totalement fortuite !

 

 


 

 

 

 

Regarde !Regarde !

Corinne Dreyfuss. - Seuil

Invitation au jardin … Corinne Dreyfuss propose aux tout-petits de se laisser aller à la poésie de la nature. Tout commence par une graine que l’on plante … Gratouiller la terre, chasser les oiseaux venus picorer les semis, très vite l’enfant devient acteur, tape dans ses mains pour chasser les oiseaux et souffle sur les fleurs de pissenlit pour les voir s’envoler. Texte rythmé, clins d’oeil aux comptines, cet album cartonné fait appel à tous les sens du bébé lecteur. La fraîcheur des illustrations, la douceur des couleurs et le réalisme du trait en font un pur moment de bonheur pour parents et enfants.

 


 

 

 

Les cancres de RousseauLes cancres de Rousseau

Insa Sané. - Sarbacane

1994. Sarcelles. Djiraël et sa bande, Sacha, Jazz, Rania, Doumam et Armand entrent en terminale au Lycée Rousseau. Leur réputation n’est plus à faire et à part Monsieur Fèvre, leur prof principal qui les écoute et les accompagne, la vie n’est pas toujours simple. Entre un père sans cesse en transit, des combines foireuses et une histoire d’amour, l’adolescence de Djiraël, très mouvementée, offre une évocation tendre et rude de la banlieue, servie par une langue puissante et rythmée. Cet opus, dernier écrit, est l’occasion de revenir sur Sarcelles –Dakar et les autres aventures de Djiraël.

 


 

 

JeffersonJefferson

J