HORAIRES  

Médiathèque 

Mardi

Secteur Jeunesse
10h00-12h00
14h00-19h00
16h00-19h00
Mercredi 10h00-18h00
Vendredi 10h00-18h00
Samedi 10h00-17h00

Cyberbase

Mardi 14h00 - 19h00
Mercredi 13h00 - 18h00
Vendredi 13h00 - 18h00
Samedi 13h00 - 17h00

 

Artothèque

Mardi de 14h à 19h / Mercredi de 10h à 18h / Samedi de 13h à 17h (en temps d'exposition)
Possibilité de venir sur rendez-vous du mardi au vendredi selon disponibilités.


Médiathèque F. Mitterrand, place Charles Ottina
Rens. 04 81 92 21 50 |
Nous contacter NOUS CONTACTER

MON COMPTE
N° de carte :
MDP :

Bibliothèque numérique
Artothèque
Cyberbase

 

 

En ce moment

Affiche 

Exposition « hors les murs »
du Musée Militaire d’Aviation
Clément Ader de Corbas

Jusqu'au mercredi 4 juillet

 Des maquettes d’avions aux moteurs en passant par les sièges éjectables et les boîtes noires, venez découvrir quelques pièces du Musée de  l’Aviation Clément Ader de Corbas dans le hall de la médiathèque !
 

 

 

 

 

 


 

 

  Atelier reliure japonaise

Mardi 10 juillet et mardi 07 août de 10h à 12h à l'Artothèque

Le 21 mars 2018, la médiathèque de Saint-Priest a fêté son premier "Tremplin poétique". A cette occasion les poètes lauréats du Tremplin ont vu leurs textes mis à l'honneur par une lecture exceptionnelle. Pour continuer cette belle aventure, nous vous proposons deux ateliers de reliure. Objectif : relier les douze textes des lauréats, en offrir un exemplaire à chacun et en garder un pour vous !

Attention nombre de places limité. Gratuit et sur inscription par mail : mediatheque.animations@mairie-saint-priest.fr ou par téléphone au 04 81 92 21 50.
 

 

 

 

 


 

  HORAIRES D'ÉTÉ

Du mardi 10 juillet au samedi 01 septembre inclus

 

Le pôle médiathèque passe en horaires d’été du mardi 10 juillet au samedi 01 septembre inclus. Durant cette période, les conditions de prêt s'adaptent :

La durée de prêt passe à 6 semaines, y compris pour les CD et DVD.
 

La médiathèque sera ouverte les :

  • Mardis de 14h à 19h
  • Mercredis et vendredis de 9h à 15h
  • Samedis de 9h à 13h
  •  

 

 

Fermeture de l’artothèque et de la cyberbase à partir du samedi 28 juillet au soir jusqu'au  samedi 01 septembre inclus. Réouverture aux horaires habituels le mardi 04 septembre.

 

Retrouvez notre terrasse avec parasols, transats et sirops à l'eau les mardis, mercredis et vendredis pour profiter de votre été et bouquiner dehors !

 

ATTENTION ! En cas d'alerte canicule de niveau orange ou rouge dans le département, le pôle adoptera les horaires suivants :

  • Médiathèque et cyberbase

Mardi, mercredi et vendredi de 9h à 15h / Samedi de 9h à 13h

  • Artothèque

Mardi et mercredi de 9h à 15h


 

 

Affiche

Exposition d'oeuvres de l'artothèque au secteur Adultes de la Médiathèque

 

Cette sélection de multiples donne à voir des œuvres d'artistes de styles bien différents, plus ou moins familiers...

Erro (1932 - ), artiste islandais de son vrai nom Gudmundur Gudmundson, dont l'œuvre prolixe et foisonnante a été exposée en 2014 au MAC de Lyon. Il réalise des compositions à partir d'images qu'il collecte dans la presse, la BD, la publicité..., images qui font référence à notre société consumériste et américanisée sur laquelle il pose un regard critique. Dans ses collages fonctionnant par séries Erro met également en scène des personnages politiques despotes, pour mieux les dénoncer. Dans la sérigraphie exposée on s'amusera à identifier les différents personnages de cinéma et héros de BD.

Mimmo Rotella (1918-2006), artiste italien, membre des "nouveaux réalistes". Il a travaillé à partir d'affiches de cinéma dont il a décollé des fragments, pour les recoller ensuite sur une toile, et intervenir à nouveau dessus. L'œuvre présentée, "Lütsowplatz" évoque un quartier de Berlin où les propositions culturelles abondent. En 1963 il a réalisé une œuvre sur Marylin Monroe.

Bernard Rancillac (1931 - ) a été, comme d'autres, inspiré par les stars du cinéma américain, dont Marylin Monroe. Il en propose un portrait en images fragmentées, tel un puzzle que le regardeur aurait à reconstituer. "Le thème, dit Rancillac, n'a pas d'importance. Ce qui m'intéresse, c'est l'impact visuel".

Jacques Doucet (1924-1994), peintre français appartenant au mouvement "Cobra" (1948-1951). Il s'agit d'un groupes d'artistes hollandais, belges et danois (d'où l'acronyme COpenhague, BRuxelles, Amsterdam), s'affranchissant des conventions de l'art de l'époque, travaillant collectivement et s'inspirant de la spontanéité des primitifs, des âmes simples et des enfants.

Tony Soulié (1955 - ), peintre, photographe et voyageur, utilise les photos de ses voyages comme support sur lesquelles il intervient en y intégrant des à-plats de gris et de noir et des tâches de couleurs vives, presque fluo, comme sur l'œuvre "San Francisco Glden Gate".

Didier Cornille a également réalisé son "San Francisco Golden Gate" de manière dépouillée et rigoureuse. Illustrateur, professeur des Beaux-Arts et designer, il était l'invité d'honneur du Salon de la Petite Edition Jeune Illustration 2014 de Saint-Priest. Passionné d'architecture moderne, il en illustre les chefs-d'œuvre avec ses outils de prédilection : le stylo feutre et le crayon. Son ouvrage "Tous les ponts sont dans la nature" a été déclaré Pépite du livre d'art 2014 au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil.

Hervé Di Rosa (1959 - ), chef de file de la "figuration libre", Di Rosa créé le MIAM (Musée International des Arts Modestes) à Sète, dont il est originaire. Il puise son inspiration dans le monde de la BD, la publicité et la culture rock. "Le mangeur de fruits" présenté a un petit côté truculent et sans complexe.

Catherine Viollet (1953 - ) : autre artiste faisant partie de la "figuration libre". La figure féminine est au cœur de son travail dans lequel le trait et la couleur se superposent et s'entremêlent. Catherine Viollet est inspirée par l'aspect massif des Indiens d'Amazonie, leur stature, leur force, leurs tatouages.

Jacques Monory (1934 - ) : de cet artiste influencé par le pop art, et pilier de la "figuration narrative", on connait ses œuvres monochromes en bleu. Mais le jaune ou le rose sont également "ses" couleurs. Monory travaille à partir de photos prises par lui-même. Ses tableaux avec des personnages ressemblent à des scènes de films ou de romans noirs. La sérigraphie "La voleuse n°3" en est un exemple. Il a également écrit un roman policier et réalisé 2 films.

Ronak Taher, cette jeune artiste irano-australienne aux multiples talents nous conte "La conférence des oiseaux", mythique poème persan du XIIème siècle : 32 oiseaux, après bien des péripéties, finissent par rencontrer leur roi Simorgh. Ce voyage est illustré par de délicats motifs sur papier, découpés au laser, jeux d'ombres et de lumières. Ronak Taher a également travaillé dans la création cinématographique et a obtenu pour ses réalisations de nombreuses récompenses.

 

Cette exposition est disponible jusqu'à fin juillet 2018. Vous pourrez emprunter ces œuvres dès septembre sous une seule condition : être abonné à l'artothèque. Pour connaître les modalités d'inscription, rendez-vous dans la rubrique Artothèque.


 

Prenez, déposez librement les graines qui vous plaisent !

À partir du samedi 30 septembre

 AfficheLa médiathèque a le plaisir de voir arriver une Grainothèque à compter du samedi 30 septembre 2017. Installée provisoirement dans le hall de la médiathèque, vous retrouverez ensuite le meuble au 2ème étage, au rayon "Jardinage" du secteur Adultes. Accessible à tous, elle vous permet de partager vos semences en toute liberté.

 

Une grainothèque : pourquoi ?

Depuis quelques décennies la biodiversité est en danger. Les semences traditionnelles sont délaissées au détriment de quelques semences standardisées. Ces dernières sont souvent stériles, ne sont pas adaptées aux conditions locales, nécessitent des produits chimiques et doivent être rachetées chaque année.

L'association française Graines de troc a fait germer le projet des grainothèques en s'inspirant d'un mouvement des Etats-Unis. L'objectif ? Le projet vise à ce que chacun puisse librement partager les semences traditionnelles, mais aussi apprendre les savoir-faire pour le reproduire de manière autonome, hors-cadre marchand. Il sensibilise également les citoyens aux notions de biens communs et à la sauvegarde de notre environnement. Une grainothèque constitue en outre un outil ludique de transmission de connaissances sur le cycle végétal, les saisons et sur les caractéristiques environnementales de notre territoire.

 

Mode d'emploi

Pour faciliter les échanges aucun registre n'est tenu : le système repose sur la confiance et la bonne volonté des utilisateurs et sur le partage "du savoir-faire des graines".

Vous y trouverez des sachets de graines, classés par catégorie, mais également des sachets vierges à remplir. Ainsi chaque usager est invité à venir "emprunter" un ou plusieur(s) sachet(s) de graines qu'il pourra remettre dans le meuble en fin de récolte et/ou à le(s) remplacer par une autre variété de semences traditionnelles.

 

Pour aller plus loin ...

Retrouvez l'ensemble des ouvrages disponibles à la médiathèque sur le thème de la "Nature en ville" ici.

Pour en savoir plus sur l'association "Graines de troc", un document de présentation à télécharger ici.

Le Grand Lyon met à la disposition deux guides pratiques sur l'éco-jardinage que vous pouvez découvrir ici et ici.

Vous ne savez pas comment vous y prendre pour faire vos semences, récolter les graines ? Rien de plus simple ! À feuilleter ici et ici.

Allez à la rencontre de la végétation urbaine grâce à l'application Tela Botanica et vous aussi soyez acteur de votre territoire en alimentant et participant à l'Observatoire de la flore urbaine via la plateforme "Sauvages de ma rue" !